vendredi 28 juillet 2017

Conférence Débat avec Philippe DEBROSSES



Photo : Patrick BARD
Jeudi 7 septembre 2017, 20h30

à l'espace culturel de Quingey,


Les Pieds sur Terre

La renaissance des économies locales  


L’homme est lié à la Terre depuis les origines.

Nous sommes pétris de cette terre qui nous porte. Héraclite, dans sa sagesse, énonçait l’évidence il y a 2500 ans : « la santé de l’homme est le reflet de la santé de la terre … »


Les mots  « humain et humus » ont la même origine. Cette coïncidence n’est pas due au hasard.

La  notion de terre nourricière est omniprésente dans toutes les mythologies.


Aujourd’hui, nous ne sommes plus conscients du lien étroit qui nous unit au sol comme un cordon ombilical. Pourtant notre nourriture en dépend. Tout ce que transforme l’industrie vient de la Terre. La planète a perdu, en 30 ans, 1/3 de ses terres arables... soit 1 hectare de terre fertile transformé en désert toutes les 4 secondes.


Ce désastre préfigure les tragédies sanitaires et sociales pour l’ensemble des peuples qui n’ont pas su vivre en heureuse harmonie avec leur sol. 


Partout de l’Ukraine à la Californie, de l’Alaska à l’Afrique ou du Mexique à la Chine en passant par l’Australie, la terre disparaît avec ses derniers paysans…Au moment où le Titanic agro-alimentaire est en train de sombrer, de nombreuses voix autorisées, des universitaires prestigieux de Cambridge ou de Berkeley nous disent : « nous devons attirer des jeunes bien formés des milieux ruraux et citadins, des jeunes ayant une capacité d’apprendre l’agriculture, qu’ils soient  issus du milieu agricole ou non… des jeunes dont l’idéalisme et l’intérêt pour la nature peuvent apporter une véritable innovation dans la vie rurale et l’activité agricole… » D’autres comme Victor Davis Hanson de l’université de Californie : « l’importance de l’Agriculture n’était pas et ne sera pas qu’économique. Sa valeur morale comme pépinière de citoyens stables était et devrait être reconnue par des gens intelligents. C’est pourquoi ses conditions, sa prospérité ou son déclin méritent l’attention des historiens de tous les temps… »  et aussi,  surtout celle  des acteurs et des décideurs de notre temps. 


Ce ne fut pas le cas ces dernières décennies. Il nous faudra un vigoureux changement de cap pour retrouver notre terre comme le symbole d’un progrès soutenable et salutaire.

La bonne nouvelle est que nous assistons à l’échelle planétaire à un regain d’intérêt pour développer des activités utiles en milieu rural : Réinventer le métier de Paysan devient une priorité.      
                                                 
Cette orientation nécessite de rajeunir la population agricole, de  préserver les ressources, de protéger l’environnement et le climat.

 La renaissance des économies locales diversifiées favorisera ainsi « durablement » le plein-emploi .


Le bon côté de la crise n’est-il pas de nous faire découvrir que  le bonheur n’est pas une grande usine, il nous invite à entretenir le berceau naturel de la vie qu’est la Terre.



Philippe Desbrosses.

Soirée organisée en partenariat avec Consocitoyenne de TRI / EMNE/ AMAP Loue
 

vendredi 7 juillet 2017

Retour sur le Café-Citoyen : la Solidarité, qu'est-ce que c'est ?

DÉBAT SUR LA SOLIDARITÉ : UN MOMENT FORT

Avec la participation de Charles Piaget, ancien animateur du conflit Lip.

Le 30 juin, une quinzaine de personnes ont participé à Ornans au premier débat sous la forme
d'un Café-Citoyen. Le thème retenu était : la solidarité qu'est-ce que c'est ? Notre témoin était
Charles Piaget, ancien animateur du conflit Lip de 1973.

Charles nous a raconté comment a pu se construire très progressivement la solidarité dans
l'entreprise Lip. Pourtant quand il arrive dans l'usine comme mécanicien en 1953, il n'a ni
l'intention de s'engager ni l'envie de se mettre en avant. Les circonstances vont en décider
autrement. Il se rend assez vite compte que les blouses bleues (les ateliers) et les blouses
blanches (les bureaux) ne se parlent pas, ne se connaissent pas. Les jeunes qui arrivent sont
plutôt considérés comme des rivaux par les anciens qui ne les aident pas dans l'apprentissage
de leur travail. Charles est confronté à trop de divisions, trop de rivalités.

Alors un petit groupe se constitue, il incite à se parler, à s'entraider, sur des petites tâches ou
pour améliorer le fonctionnement de l'atelier. Au début personne ne sait exactement ce que font
les autres, tout le monde s'ignore. Petit à petit, dans l'usine Lip, on échange, on discute, on va
voir ce que font les autres, on finit par montrer sa fiche de paye. Et la solidarité se construit pas
à pas, mine de rien, au fur et à mesure de la prise de conscience des intérêts communs et de la
nécessité de décider démocratiquement.

Quand en 1973 arrive le projet dévastateur du repreneur suisse, les Lip ont 20 ans
d'expérience et les membres de ce collectif de travailleurs se reconnaissent égaux et capables
de prendre ensemble les décisions qui les concernent.

Mais ce résumé n'est qu'un pâle reflet de la richesse d'une soirée autour d'une personne aux
qualités exceptionnelles et en même temps si modeste et à l'écoute des autres. Et ce soir-là
nous en avons presque oublié de parler des autres aspects de la solidarité comme celle qui
peut se déployer dans les quartiers ou la solidarité avec les migrants.

Mais peut vous assurer que ceux qui n'étaient pas présents ont manqué quelque chose...




mercredi 7 juin 2017

La nuit de l'agro-écologie


Le Collectif Citoyens Loue-Lison vous remercie vivement pour votre participation au débat de La nuit de l'agro-écologie le 22 juin à Amancey.

Nous avons apprécié vos témoignages et vos réactions sur le thème des bonnes pratiques en agriculture.

Certes, nous n'avons pas la prétention d'avoir épuisé le sujet mais nous jugeons que cette rencontre a été fructueuse et les retours que nous en avons sont encourageants.

Si vous avez certaines réflexions ou certaines critiques à formuler, tant sur le fond que sur la forme, n'hésitez pas à nous les faire parvenir. Cela nous sera fort utile pour une reconduction éventuelle d'une telle manifestation dans l'avenir.


Collectif Citoyens Loue-Lison.

Interview France 3












Amancey – jeudi 22 juin 2017 – 18h30– 23h00
Chapiteau 39.01, Amancey.
Une initiative du Collectif Citoyens Loue-Lison.

vendredi 21 avril 2017

Ornans : ouverture d'un Café solidaire

Le premier avril dernier, ce n'était pas un poisson : le Café solidaire a été inauguré à la date prévue. C'est un projet d'Emmaüs Ornans qui a vu le jour dans des locaux mis à disposition par la ville dans le sous-sol de la Cure, au 2 rue du Champliman. L'entrée, située dans la petite ruelle descendante, est signalée par une enseigne.

Le local du 17 ème siècle a été entièrement rénové, en partie par des bénévoles, pour offrir un lieu d'accueil et d'animation. Il est ouvert 5 jours par semaine, de 14 h à 19 h, grâce à la présence en alternance d'un salarié d'Emmaüs, mais aussi de bénévoles ou de travailleurs sociaux.

Ce doit être d'abord un lieu de rencontre et de convivialité où l'on peut s'y attarder un moment et prendre une boisson sans alcool. Il est prévu aussi des animations autour des jeux de société, de la cuisine, de l'informatique etc. Les participants sont invités à proposer aussi des activités qui facilitent la rencontre et le dialogue.

Equipé d'une salle de bain et d'un matériel sommaire pour cuisiner, le CASOLI, CAféSOLIdaire, pourra héberger en dépannage, des marcheurs de la Via Francigena (chemin de pélérinage qui va de Canterbury à Rome en passant par Ornans), ou des personnes en difficulté dans l'esprit de la Communauté d'Emmaüs.

N'hésitez pas à passer au Café solidaire d'Ornans, vous y serez toujours bien accueillis.
 



vendredi 24 mars 2017

Concours AVIVA


Le collectif Ensemble Mobiliser Nos Énergies participe au concours, initié par La Fabrique AVIVA, avec son projet de SAS à statuts coopératifs " La Fruitière à Énergies".

On espère faire partie des 200 projets sélectionnés ! Soutenez-nous ! Objectif 6500 votes !
Le lien ci-dessous vous permet d'accéder à notre page projet
Pour voter il faut vous inscrire et créer un compte.
Vous recevez un mail de confirmation, via ce mail vous cliquez sur le lien donné pour pouvoir voter en utilisant les 10 voix proposées.
Un grand merci pour votre participation

Jean-François DUGOURD
Chargé de mission développement à EMNE.